Suivi RSS :
Articles
Commentaires

Drôle d’impression : je viens d’achever l’écriture du livre auquel je travaille depuis un an et demi… Orphelin de plume, puisque j’ai aussi terminé les chansons de l’album “Armés d’amour”, je sens que je ne vais pas tarder à mettre un nouvel ouvrage sur le métier à tisser les mots… Je ne peux m’empêcher de vous faire partager cet instant particulier où la création commence à échapper à la main, sinon au coeur… Comment définir ce livre ? Bertrand Révillion directeur de la collection “Grands Témoins” chez Médiaspaul, s’est risqué à l’exercice :

“Après le magnifique rendez-vous de La petite musique du silence (près de 10 000 exemplaires vendus), Yves Duteil nous revient avec un nouveau livre.
Sur l’écritoire s’offrent les pages d’un précieux témoignage, à la fois récit de vie et sentier de quête intérieur. L’auteur-compositeur-interprète de “Prendre un enfant” et de La langue de chez nous, se confie comme sans doute il ne l’a jamais fait. Ses mots évoquent sa vie, sa carrière, son beau métier d’artisan de la chanson. Ils disent son regard sur la vie et ses mystères. Ses mots murmurent aussi sa quête de sens, ses sentiers de spiritualité, ses interrogations : « La spiritualité guide ma vie. Elle ajoute une dimension d’altitude qui me manque sur le papier. Et quand j’atterris à nouveau après une échappée, mon cœur a étanché sa soif de ciel et son envie d’envol, je me sens plus riche d’un espace intérieur, plus vaste de ce dépassement. Ce monde intime, imperceptible dans l’aveuglante clarté du soleil, a besoin de pénombre et de silence pour dialoguer, loin du tumulte quotidien. C’est ce voyage que je voudrais partager, parce qu’il concentre tout ce que nous avons de plus précieux, de plus fragile et solide à la fois, cette part insaisissable d’immatériel qui cumule nos héritages et traverse le temps à travers la mémoire de l’essentiel. L’éternité n’a cure du présent. Mais nous sommes peut-être les innombrables caractères dont elle a besoin pour écrire sa route et incarner cette continuité. Quelles que soient nos religions, nos croyances ou nos cultures, nous portons ce mystère comme une étincelle… C’est un mot d’amour, la graine d’un fruit, un pollen invisible qui féconde la terre et attend la saison propice pour germer, grandir et prospérer. C’est une pensée dans un jardin, une oasis peut-être ? Une espérance. »

A mon tour, je m’avance sur un extrait qui me semble bien résumer le propos :

«  la spiritualité n’est pas entrée en moi par effraction : j’ai compris qu’elle était déjà là, qu’elle attendait le moment opportun pour me proposer son bras, comme on aide le malvoyant à traverser la rue aux mille dangers… Attendrie par notre ignorance, elle nous offre un espace de vérité. Irrationnelle à première vue, elle parvient à s’imposer par son évidente simplicité. Une intime conviction, étayée par des signes, sans apprentissage, quand l’élève est prêt, le maître arrive. Sous la forme de rencontres, elle nous invite à une affinité intuitive avec des êtres dont la voix, le visage ou la lumière nous éclairent un instant la route. Un service de phares et balises qui s’allume au passage comme pour nous dire « c’est par là »… La spiritualité joue avec nos nerfs, mais elle attend son heure, accoudée au balcon de notre existence, comme l’inconnue d’une équation qu’on ne calcule pas mais qui détient la clé de notre identité remarquable… Puis un jour, elle avance dans la lueur de notre désespoir, et nous dit en silence: « bon, on y va ? ». Et si la clé était ailleurs ? Une petite boussole de voyage dort toujours dans notre poche intérieure. C’est notre kit de survie… »

J’espère que ce livre parlera à nombre d’entre vous. J’ai voulu y déposer ce que j’ai appris sur cette route où vous m’avez accompagné, et en voyant ma silhouette s’allonger sur le bord du chemin au coucher du soleil, j’ai compris que l’ombre révélait toujours la source de lumière dont elle était la preuve…

“Nous aurons beau tout faire pour nous garder du pire

On n’est jamais vraiment à l’abri du meilleur…”

“Et si la clé était ailleurs ?” sera publié en avril prochain, aux éditions Médiaspaul

94 Réponses à “Et si la clé était ailleurs ?…”

  1. le 26 janvier 2017 à 17:32 Marie Galante

    Merci pour ce partage. J’ai hâte de pouvoir lire votre ouvrage.
    Je profite de ce passage ici pour vous souhaitez ainsi qu’à Noëlle une très belle année.
    Au plaisir de vous lire

    Amicalement

  2. le 26 janvier 2017 à 21:00 Vincent

    Bonjour Yves,

    Merci pour ce livre qui paraît dévoiler encore un peu plus de toi. Il te restera encore une longue route à écrire en chansons ou en livre

    Bien amicalement

    Vincent

  3. le 26 janvier 2017 à 23:05 Catherine PRINTEMPS

    Un préambule qui donne vraiment envie de se plonger dans la lecture du livre !
    Certain qu’ en avril je vais prendre plaisir à le lire…
    Merci encore pour tout ce que vous transmettez.

  4. le 27 janvier 2017 à 11:08 jocelyne-jane

    Ouh la la, comment dire … vos mots sont tellement forts que m’en voici toute chamboulée. Peut-être, sans doute, parce que j’y retrouve ce que je ressens et que je ne parviens à exprimer.
    Merci Yves, merci pour tout…
    Merci à votre Noëlle, complice et compagne fidèle.
    Tous les deux je vous embrasse et, s’il n’est pas trop tard, mes voeux les plus chaleureux pour 2017.

  5. le 27 janvier 2017 à 12:17 Desssard Nicole

    Merveilleuse impression: je vais très vite adopter le travail d’un orphelin de plume. Ce que je lis plus haut est la promesse d’une chouette balade sur les pages du chemin de la spiritualité. Le moment est venu pour moi d’attraper son bras et votre ouvrage m’accompagnera…..

    Je vous remercie pour vos mots, vos chansons et ce partage.

    En toute amitié je vous embrasse ainsi que Noëlle,

    Nicole

  6. le 27 janvier 2017 à 14:12 Nadine

    Ce qui m’apaise… Les textes ( livres et paroles des chansons ) d’Yves et la mer ! Je ne pouvais donc pas mieux tomber en écoutant Fabienne Marsaudon et Marianne Day …
    J’ai hâte que ” si la clé était ailleurs sorte. Avril ,c’est loin !
    Nous devrions tous ressentir le besoin de lire ce style d’ouvrages !
    A bientôt

  7. le 28 janvier 2017 à 20:57 eMmA MessanA

    Je gage que ce nouvel ouvrage nous offrira à nouveau l’occasion de plonger dans un océan de sérénité où l’élévation de l’esprit permet de supporter un quotidien trop souvent empreint de mille et une bassesses.
    J’ai toujours aimé les clés, et aussi cet ailleurs qui ouvre nos horizons…
    Merci Yves pour cette prochaine lecture.
    Amicalement,
    eMmA

  8. le 30 janvier 2017 à 21:40 Dominique

    Chère Noëlle, cher Yves, chers blogueurs-à-part,

    J’espère ne pas apporter trop de dissonance:
    Je suis athée.
    Peut on être athée et rester Duteilliste ?

    Respect et tolérance aident à la compréhension.

    Dans ce monde où les communautarismes mènent à l’horreur, j’ai aujourd’hui une pensée pour Québec, et France, notre amie.

    Et des liens très forts à partager avec vous :
    Mais où est eMmA ? Trop modeste pour vous renseigner elle-même :
    http://www.emmacollages.com/2017/01/apres-school-comme-si-vous-y-etiez.html

    http://www.emmacollages.com/2017/01/pas-si-simple-d-habiller-une-grande-famille.html

    Yves et Georges, servis par de belles voix québécoises, pour aider, ça vous tente ?
    http://www.cdbaby.com/cd/regisaudet

    Aude Henneville et sa toute dernière création :
    https://www.amazon.fr/Mavait-Dit-Aude-Henneville/dp/B01NAUUQ5K/ref=sr_1_6?s=dmusic&ie=UTF8&qid=1484899919&sr=1-6&keywords=Aude+Henneville

    Un combat commun avec Yves, Renaud et depuis peu, Véro. Une pétition urgente à signer : http://www.allianceanticorrida.fr

    Armés d’amour, nous emprunterons ensemble bien d’autres chemins.
    Yves, tu veux bien nous offrir, en avant première, la suite des paroles, parce que, j’ai l’intro, l’air, les accords, le rythme, ma prof trouve ça magnifique et on a un concert en avril…..

    Ton soleil et celui de Noëlle sont encore très haut dans le ciel et pas du tout prêts à se coucher. Dans le spectacle, on se couche tard….

    Je vous offre toute mon amitié. Gros bisous.
    Dominique

  9. le 1 février 2017 à 14:21 Nadine

    Chère Dominique,
    Bien sûr, on peut rester Duteilliste en étant athée! Même si je crois que quelquefois le hasard n’existe pas…
    Respect ( une des prochaines chansons d’Yves) et tolérance d’abord!
    J’ai l’impression que certains ne sont jamais touchés par ce qui se passe autour d’eux,jamais atteints…
    Et si un jour, un malheur leur arrivait ne changeraient t’ils pas? A réfléchir ? Sont t’ils égoïstes ou se protègent t’ils ? Dans le déni peut-être ? Je souhaite à ce qu’ils ouvrent les yeux un jour …
    A bientôt

  10. Muriel Vialale 3 février 2017 à 15:20 Muriel Viala

    Encore un très beau cadeau comme tu sais nous les offrir depuis de nombreuses années ! Merci Yves de nous en donner ce petit aperçu qui donne très envie de passer à sa lecture.

  11. le 3 février 2017 à 15:25 Muriel

    Cela donne très envie de le feuilleter et de partir à sa découverte.

    J’imaginais déjà me l’offrir pour mon anniversaire tout proche mais je saurai aussi patienter jusqu’en avril pour me délecter de ces nouvelles lignes que tu nous partages ainsi.

    A très vite !

  12. Enrico Albertile 3 février 2017 à 15:32 Enrico Alberti

    Bonjour Yves,

    Je te confie une amie, qui vit difficilement d’être dans l’ombre en ce moment, après avoir trop tôt beaucoup de lumière, comme toi, qui serait heureuse si tu trouvais un moment disponible dans tes moments libres… pour l’inviter à partager sa vision spirituelle de la musique…

    merci pour elle!

    http://www.olgaguy.com

    Tu peux me contacter, si tu veux bien, pour en savoir plus:

    skype: arbreric ;

    +33 (0) 614922122

    https://m.youtube.com/watch?feature=share&v=S7qZRbbfraw&index=11&list=RDL629Yy3VbB8

    https://youtu.be/c59Osjwews4

    https://youtu.be/y6cwsgakCwY

  13. le 3 février 2017 à 15:40 Marie

    Bonjour Yves,
    C’est moi qui vous ait écrit il y a deux ans, pour vous transmettre un article concernant votre oncle Dreffus.
    Vous vous dites orphelin de plume; j’aime bien les termes.
    Pour tout créateur vient le moment du lâcher prise, un livre, une chanson terminée, mais aussi un vitrail, une enluminure, une broderie ou autre (pour ce qui me concerne), un accomplissement est arrivé, une porte s’est fermée sur des moments intenses de créativité.
    C’est un autre temps de bonheur qui arrive, celui pour penser aux prochaines créations. Vers quelle direction notre créativité va nous conduire, que pouvons-nous apprendre de nouveau, partager de déjà connu à dépoussiérer?
    Ne faut-il pas fermer une porte pour ouvrir la suivante, juste pour éviter les courants d’air!
    On à hâte de vous lire et de vous entendre.
    En séjour hivernal à Québec, pensez-vous y revenir chanter sur les plaines, certaine que Félix apprécierait de son Ile d’Orléans, cette langue belle à qui sait la défendre…. Vous et NOëlle soyez heureux.
    Affectueusement. Marie

  14. Nouchka Plkle 3 février 2017 à 15:46 Nouchka Plk

    Bonjour l’album flagrant délices est-il sorti en vinyle svp ? merci

  15. Bernard Bigajele 3 février 2017 à 15:50 Bernard Bigaje

    yves la clef
    est
    ailleurs par essence
    ou re naissances
    entre inné et acquis
    le quantique des cantiques !!???
    entre sciences et transcendances !!??
    amitiés d’arts yves !!
    à bientôt
    Libertad Siempré no pasarânes !!!

  16. Nicole Despontinle 3 février 2017 à 15:52 Nicole Despontin

    Merci Yves.

  17. le 3 février 2017 à 16:11 Sylvette Poinsteau

    Quelle belle surprise, Yves et Noëlle …
    Livre et CD arrivent …

    Merci pour ce beau texte que vous nous offrez. C’est toujours un grand bonheur de vous lire ou de vous écouter.

    Sans doute allez-vous avoir un peu de temps à nous consacrer … car nous attendons patiemment et nous avons hâte …

    Très beau titre aussi, “si la clé était ailleurs” et oui! Beaucoup de questions dans ces quelques mots.

    Merci Yves et Noëlle, merci.
    Je vous embrasse avec beaucoup d’affection.

    Sylvette

  18. le 3 février 2017 à 16:26 Mireilledreyfus

    Merci pour tout ! Vous êtes un grand monsieur ! Monsieur Duteil

  19. Lou Marie Chanel Alfle 3 février 2017 à 16:34 Lou Marie Chanel Alf

    Non seulement c’est un bel homme mais en plus il très gentil.

  20. Edith Alvissele 3 février 2017 à 16:34 Edith Alvisse

    Merci pour ce superbe préambule à ce (j’en suis sûre ) très beau livre… que je ne manquerai pas de savourer…

  21. Michel Max Baillodle 3 février 2017 à 16:40 Michel Max Baillod

    Content de découvrir que monsieur Duteil existe toujours!
    “…
    C’est une langue belle
    …”
    Beau aujourd’hui belle fin de semaine à nous toutes à nous tous
    Michel Max Baillod

  22. Nadine Merlele 3 février 2017 à 16:42 Nadine Merle

    Merci Yves pour ces mots si vrais et ce livre m enchanté déjà…Quelle belle âme vous êtes vous et Noëlle..Je vous embrasse

  23. Sylvie Gilbertle 3 février 2017 à 16:43 Sylvie Gilbert

  24. Katty Dacottigniesle 3 février 2017 à 17:04 Katty Dacottignies

    Des paroles vrai, j’ai eu la chance que ma fille a pu chanter avec lui et un homme formidable, patients toujours souriant et très bel homme. Ma fille enchanté et chante toujours ses chansons on lui envoie plein de bonnes choses

  25. Remy Lerenle 3 février 2017 à 17:18 Remy Leren

    j’ai eu l’occasion de le voir sur scene avec un ensemble d’enfants dont faisait parti ma petite fille je peux vous dire que c’etait magnifique

  26. Remy Lerenle 3 février 2017 à 17:16 Remy Leren

    ce n’est pas un chanteur comme les autres ,c’est un magicien qui vous transporte ds un monde de reve par ses paroles et ses melodies merci à vous Mr Yves Duteil et continuez à nous faire rever

  27. Viviane Petitle 3 février 2017 à 17:18 Viviane Petit

    http://pluzz.francetv.fr/videos/cest_au_programme.html

  28. Daniel Jeanle 3 février 2017 à 18:42 Daniel Jean

    je cherchai depuis un moment cette chanson… merci !

  29. Yvette Fontainele 3 février 2017 à 17:26 Yvette Fontaine

    Je vote pour lui

  30. Eliane Grassetle 3 février 2017 à 17:26 Eliane Grasset

    Extraordinaire !

  31. le 3 février 2017 à 17:41 alain

    Les mots qui s’échappent de vous sont comme une petite musique que l’on veut retenir et dont on veut s’envelopper ; pour se préserver de cette violence et de tous ces maux qui nous entourent ; vos chansons et vos écrits sont un rempart à la médiocrité et un bain de tendresse ; merci à vous pour toutes ces années où vous avez semé l’amour et la douceur que l’on attendait !

  32. Pierrefrancois Orenga de Gafforyle 3 février 2017 à 17:58 Pierrefrancois Orenga de Gaffory

    Salut Yves plus de nouvelles j’espère que tu vas bien à très bientôt en Corse ou ailleurs amitié ton ami artiste peintre

  33. le 3 février 2017 à 18:05 Marie-Sybille Coppee

    Bonjour Yves, merci pour vos mots qui disent si bien le sensible et l’indicible. De l’autre côté du grand pont jeté par-delà l’Atlantique, à la suite de l’attentat de Québec, je me sens proche d’âme et de coeur !

  34. Isabelle Capellele 3 février 2017 à 18:05 Isabelle Capelle

    Hâte d’être accompagnée par ce nouveau livre. Merci Yves de ce partage !

  35. Gilles Modolle 3 février 2017 à 18:27 Gilles Modol

    Mr Yves duteil une personne en or, un grand messieurs. Merci

  36. Marie Claire Voiretle 3 février 2017 à 18:30 Marie Claire Voiret

    Monsieur Duteil: vous m avez fait beaucoup pleurer avec votre chanson “prendre un enfant par la main” à l époque où pendant 10 ans je n arrivais pas à avoir d enfants, surtout la fin “prendre un enfant pour le sien”…. 10 ans c est très long, mais comme vous j’ai une espérance depuis mes 10 ans (en pleine guerre d Algérie des signes de protection m ont été donnés) à déplacer des montagnes et le Seigneur m a fait la grâce d avoir deux adorables garçons à 35 et 39 ans … j ai vite compris que ces enfants m étaient donnés pour témoigner de la bonté de Dieu auprès d’autres enfants (ceux du catéchisme depuis 25 ans que je prend pour les miens pour témoigner “que la clé est ailleurs…” L Esprit Saint fait son chemin par vos paroles. Maintenant à 66 ans ma petite fille et ” très futur” petit fils font la Joie de notre belle famille. Alors merci

  37. le 3 février 2017 à 18:30 Denis Quiviger

    Je connais le ciseleur des mots, la richesse de ses textes , de ses chansons véhiculant ces idées nous obligeant, même inconsciemment, à la réflexion et c’est vrai qu’à la lecture de cet aperçu, on a bien hâte de découvrir “et si la clé était ailleurs”, et très hâte de le rencontrer lors de son concert à Plouguerneau (Finistère)le 14 avril 2017 dont je suis à l’initiative !

  38. le 3 février 2017 à 18:46 Christian DE MORTIER

    Hello Yves

    Pas facile la spiritualité! Dieu a donné à chaque homme la conscience de l’éternité

    Que l’on y croit ou pas, il n’est pas possible que le hasard existe par rapport à la nature qui nous entoure!!! Des milliers d’espèces de plantes, d’animaux, les saisons, le cycle de la terre, les saisons l’influence de la lune, m’immensité de l’univers….. le reste = louer Dieu, le prier etc. c’est autre chose !!!!!!!

    Bien à toi

  39. Christine Abelle 3 février 2017 à 18:49 Christine Abel

    Merci Yves pour ce partage. Très jeune j’ai été sensibilisée à vos chansons, vos mots et je serais heureuse de partager vous lire prochainement.

  40. Annie Launay-bourguignonle 3 février 2017 à 18:52 Annie Launay-bourguignon

    Un homme formidable que j’admire depuis plus de 30 ans !

  41. Schmid Daniellele 3 février 2017 à 18:56 Schmid Danielle

    À lire absolument.

  42. Geauffrette Lefebvrele 3 février 2017 à 18:57 Geauffrette Lefebvre

    Que de beaux mots qui touche mon coeur Mr Dutheil vous êtes un magicien des mots merci pour tous ces bons moments partagés avec nous

  43. le 3 février 2017 à 19:12 Herry

    La spiritualité qui nous prend par le bras pour nous aider à traverser un passage plus difficile, celui qui requiert de nous que nous avancions. Heureuse de vous suivre vers ce chemin qui est balisé par vous.

  44. Jean-Marie Audrainle 3 février 2017 à 19:24 Jean-Marie Audrain

    Grand hâte de lire cet ouvrage Dans le prolongement* de la musique du silence?

  45. Patricia Falempinle 3 février 2017 à 19:28 Patricia Falempin

    Et si la clef était ailleurs…

  46. Romjes Dufourle 3 février 2017 à 19:43 Romjes Dufour

    j aimerai tellement le rencontrer il a un parcour de vie formidale

  47. Ria Ootesle 3 février 2017 à 20:07 Ria Ootes

    J ‘ en suis curieuse!

  48. Maryse Le Lay Fauconierle 3 février 2017 à 20:14 Maryse Le Lay Fauconier

    Voila bien des années que je n’ai eu de vos nouvelles… Je suis ravie de vous lire à nouveau. Voilà aussi bien des années que j’ai abandonné la plume et le parchemin, reviendront ils un jour ? Je ne sais…. Laissons le temps au temps, il apaise bien des tourments… Amitié à vous deux.
    Maryse

  49. Agnès Valleele 3 février 2017 à 20:14 Agnès Vallee

    Moi aussi j’aime beaucoup, je l’ai rencontré à verneuil

  50. Geneviève Cantaloubele 3 février 2017 à 20:17 Geneviève Cantaloube

    vous nous manquer a quand un nouvel album ou bien presenter vous au présidentielles

  51. Annie Launay-bourguignonle 3 février 2017 à 20:41 Annie Launay-bourguignon

    Pour Agnès moi aussi je l’ai vu à Verneuil et à Évreux. J ai eu Philippe Delerm comme prof en 1ere qui m a présenté Yves Duteil et depuis je l adore

  52. Lynda Cedarle 3 février 2017 à 21:47 Lynda Cedar

    Yves Duteil to me is this https://www.youtube.com/watch?v=wiI8f8yKwlA have a good weekend!

  53. le 3 février 2017 à 22:36 Sylvie

    Et si vous veniez à notre rencontre encore plus souvent ? Vos concerts sont un tel bonheur. J’ai hate de vous retrouver le 26….et j’aurais plaisir à vous lire en avril. Le monde devient si angoissant que ces petites bulles de bonheur sont vitales. Merci à vous deux.

  54. le 3 février 2017 à 23:12 Line

    L’être humain a un esprit, une âme… de tout temps les hommes s’interrogent, pris dans la temporalité, sur la possibilité d’une vie éternelle; l’homme a l’intuition de l’amour qui est fait pour durer toujours. Alors dire que la spiritualité nous attend, c’est tout à fait vrai à mon sens. Soyons ouvert à l’imprévu… le monde n’est pas qu’un affrontement entre communautarismes! Il est ce que notre orgueil en fait. Et c’est la vilaine face de l’homme, tiraillé entre l’être et l’avoir, l’humilité et le pouvoir qui se fait jour…
    Il me tarde de lire votre livre.

  55. Véronique Gruatle 3 février 2017 à 23:15 Véronique Gruat

    Clé cela évoque l’association contre l’illettrisme pour laquelle je suis formatrice puisque c’est son nom (compter lire écrire) là de nombreuses personnes viennent trouver les clés de leur avenir pour eux aussi la clé est ailleurs ! 🙂

  56. Éric Jouanle 3 février 2017 à 23:41 Éric Jouan

    BRAVO cher Yves.

  57. Patricia Roques Trouilletle 4 février 2017 à 1:31 Patricia Roques Trouillet

    Vous m’avez enchantée dans ma jeunesse et le rêve continu ! Merci

  58. Marie Claire Chermettele 4 février 2017 à 8:45 Marie Claire Chermette

    Quelle plaisir d’avoir enfin de vos nouvelles ! vous bercez et bercerez encore longtemps ma vie ! ce nouveau livre dont je partage absolument les idées , je l’attends avec impatience , j’aimerai très vite un nouvel album. je vous souhaite le meilleur à vous ainsi qu’aux personnes que vous aimez .

  59. le 4 février 2017 à 9:53 Lise Blaquière

    Encore une fois, j’ai tout simplement hâte de vous lire et d’avoir la possibilité de me procurer à Québec “Et si la clé était ailleurs ?”. Merci d’être là et surtout d’être vous! On vous aime d’amour!

  60. Denyse Sadoule 4 février 2017 à 13:33 Denyse Sadou

    Bravo et Merci Yves au plaisir de vous lire à très bientôt une Fan ……

  61. le 4 février 2017 à 16:10 Ponsart

    Je ne vous connais que par prendre un enfant par la main mais j ai hâte de vous lire , d entendre votre point de vue sur la spiritualité ☉.cordialement. marie

  62. Meg Ducheminroutele 4 février 2017 à 16:35 Meg Ducheminroute

    Merci pour vos mots qui nous transporte, merci pour vos chansons que j’adore. Continuer s’il vous plaît pour vos paysages plein de soleil, d’amour et de passion. Merci, mille fois merci et surtout, prenez soin de vous.

  63. Isabelle Voye Manchellele 4 février 2017 à 18:57 Isabelle Voye Manchelle

    Bravo !

  64. le 4 février 2017 à 20:02 domi belgique

    Bien cher Yves,
    Oui on a une âme (j’en suis convaincue) et la vôtre nous est offerte depuis que vous avez pris votre guitare et couché sur le papier les mots qui nous bouleversent, nous traversent, nous portent et nous transportent. Tout ce chemin parcouru depuis les première notes ne sont qu’une illustration de ce que vous êtes : une belle personne (dedans et dehors comme le confirme bon nombre sur ce blog :)) Il y a dans ce monde de belles âmes qui ouvrent des portes aux autres et leur offrent une lumière particulière. Votre écriture est une lumière pour beaucoup d’entre nous. Depuis “Virage” j’ai suivi votre route et je ne me suis jamais égarée bien au contraire j’y trouve des réponses riches et nourrissantes pour mon âme. Merci pour ces états d’âmes. Merci aussi pour ce partage de votre livre attendu comme un cadeau hors du commun. Je vous embrasse tous les 2; Noëlle et vous.

  65. Hellene Marimbertle 4 février 2017 à 20:11 Hellene Marimbert

    et si la clé était en nous!

  66. Renée Bonsignourle 4 février 2017 à 20:24 Renée Bonsignour

    J’aime sa simplicité combien naturelle oui souriant .dommage pour nous

  67. MC Osselinle 4 février 2017 à 21:18 MC Osselin

    Oui cet homme est un ange , son visage m apaise, il est trop beau ,son regard , ses mots, ses mélodies, me transportent dans la douceur.Couple merveilleux avec Noelle.

  68. Niklauss Da Costele 4 février 2017 à 23:56 Niklauss Da Coste

    Un homme au grand coeur …

  69. le 5 février 2017 à 19:56 Hélène

    Bonsoir Yves, bonsoir Noëlle, bonsoir à tous,

    Certains s’étonneront de ce titre en forme de question : «Et si la clé était ailleurs ?». Parmi eux, il y aura ceux qui ont raté au passage «Flagrant délice», et auxquels, donc, cet intitulé n’évoquera rien. Il y aura aussi tous ceux qui se sont contentés, pendant plus de quarante ans, d’écouter en dilettante les refrains diffusés par les radios et n’ont pas creusé plus loin, en découvrant vos textes un peu moins connus, cher Yves.

    Les plus attentifs retrouveront sans doute dans cet ouvrage encore à venir les thèmes qui ont jalonné vos vers comme autant de petits cailloux blancs dont nous suivons la piste depuis longtemps.

    En y réfléchissant bien, on découvre déjà la notion de «chemin de vie» en relisant les paroles de «l’Écritoire». En quelques minutes, on parcourt l’existence d’un homme, de sa prime jeunesse au crépuscule de son temps, dont la vocation était sans nul doute d’écrire pour faire rêver autrui.

    Il ne faut pas s’étonner, plus tard, dans «Le bûcheron», de retrouver en contrepoint la grande interrogation qui devrait interpeller tout homme vivant sur cette Terre. Est-ce le hasard qui seul détermine notre existence ou devons-nous considérer que chacun d’entre nous n’est «qu’un maillon dans cette chaîne immense», et qu’il n’y a guère de hasard dans l’Univers ? Et si l’apparition même de la vie n’était que l’expression d’un dessein qui nous échappe ? «Dieu ne joue pas aux dés», avait coutume de répéter Albert Einstein, et comme il est étrange d’observer que les suites mathématiques décrivent si parfaitement la mécanique céleste, l’organisation des feuilles tout au long d’une tige ou la répartition des graines sur une fleur de Tournesol.

    Combien de fois, cher Yves, vous avons-nous entendu rappeler qu’il est bon de prendre de la hauteur pour reconsidérer les choses ? La première esquisse de ce bel adage, dont je suis certaine que nous le retrouverons dans votre nouveau livre sous une forme ou une autre, n’était rien d’autre que «Fais-moi des ailes»… Sous couvert d’une mélodie si aisée à retenir, pointait déjà la réflexion.

    «Et si la clé était ailleurs ?» me ramène immanquablement à «Qu’y a-t-il après ?». Il y est déjà question de chemins d’éternité et de pas guidés par ce chemin. Nous voilà déjà en route vers Compostelle avant l’heure… Nous ne nous sommes pas perdus en route.

    Je pourrais m’attarder plus longuement encore sur bien d’autres textes plus récents, mais je préfère inviter tous ceux dont ces quelques lignes auront piqué la curiosité, à reprendre les chansons d’Yves, et à fouiller dans les livrets de leurs CD ou leurs vinyles pour en relire les paroles. On y retrouve, au fil des mots, et de confidences à peine voilées en ritournelles apparemment sans importance, la trame de la construction d’un chemin personnel à la fois intime et partagé.

    Il y a fort à parier que ce livre nous ouvrira d’autres routes, et nous accompagnera jusqu’à la découverte de l’album à venir. «Et si la clé était ailleurs ?» nous en donnera-t-il fort justement toutes les clés ?

    En pleine tempête hivernale, le printemps s’annonce riche…

    Bonne soirée à tous,
    Grosses Bises à Yves et Noëlle…

    Hélène.

  70. le 5 février 2017 à 21:34 monique dassy

    J’attends avec impatience votre livre qui m’apportera sans aucun doute un peu de baume au coeur!
    “Et si la clé était ailleurs” je retrouverais peut-être un peu de sérénité dans ma peine même si votre si beau texte “Nos absents nous accompagnent” me fait tant de bien chaque jour.Merci pour tout ce réconfort.
    En toute amitié avec vous Yves et Noëlle.

  71. le 6 février 2017 à 7:45 voisin

    La puce et le pianiste ! trop fort Yves

  72. le 7 février 2017 à 9:45 STEPHANIE GOSEK

    Bonjour, je viens d’écouter l’émission “entrez sans frapper ” sur la Rtbf. Merci pour ce partage. Merci de réhabiliter la bienveillance. Hâte de découvrir votre livre.

  73. le 7 février 2017 à 17:53 Desssard Nicole

    Bonjour,

    Ce 7 février, Yves était de passage en Belgique, voici 2 liens pour ceux et celles qui auraient manqué l’écoute

    https://www.rtbf.be/auvio/emissions/detail_le-8-9?id=4003&gclid=CIPH7962_tECFQoA0wod0LUEAQ

    Amitiés,

    Nicole

  74. le 7 février 2017 à 17:55 Desssard Nicole

    Voici la suite, 🙂

    https://www.rtbf.be/auvio/detail_l-invite-d-entrez-sans-frapper-yves-duteil?id=2183539

  75. le 7 février 2017 à 18:39 Marie-claude mugnier

    Cher Yves, chère Noëlle,
    Cette clef, je suis sur le point de la faire tourner dans la serrure. Depuis le printemps dernier je me bats contre ce fameux mal du siècle, le cancer. Je sais que je ne guérirai pas, je sais que je n’aurai pas de rémission, tout au plus du répit. J’en ai encore eu confirmation ce matin. Vous imaginez, Yves, combien j’attends avec impatience votre livre, et surtout j’espère que j’aurai la force de le lire, car pour l’instant, elle me manque.
    En tout cas, sachez que je vous suis sur votre blog et j’admire la façon dont vous maniez les mots, la façon dont les faites chanter, la façon dont vous nous les envoyez. Ils sont si forts qu’ils résonnent en nous.
    Merci à tous les deux. Bonne route.
    Je vous embrasse.
    Marie-Claude

  76. le 7 février 2017 à 19:37 Hélène

    Bonsoir Yves, Bonsoir Noëlle, bonsoir à tous,

    Comme nos amis Belges ont de la chance…
    Juste un petit mot ce soir pour permettre à tous ceux qui auraient raté ces séquences de voir (et d’entendre) ce qui s’est passé aujourd’hui outre-Quiévrain :
    http://www.rtbf.be/auvio/detail_yves-duteil?id=2183534
    https://www.rtbf.be/auvio/detail_l-invite-d-entrez-sans-frapper-yves-duteil?id=2183539
    Les bonnes nouvelles font toujours plaisir !

    Bonne soirée à tous,
    Grosses Bises à Yves et Noëlle.

    Hélène.

  77. le 9 février 2017 à 5:39 Anne-Marie

    bonjour Yves , Noëlle et vous tous
    merci Hélène pour les liens j’ai récupéré les liens pour les personnes souhaitant garder les interviews
    http://rtbf-vod.l3.freecaster.net/vod/rtbf/geo/open/O/OWLd4c3bSL-480p.mp4
    http://podaudio.rtbf.be/rod/lp-esf_l27invitc3a9_d27entrez_sans_frapper_3a_yves__27542355.mp3
    vous mettez le lien sur votre navigateur (moi c’est firefox) > “fichier” > “enregistrer sous”
    j’ai hâte d’être au 8 avril pour vous retrouver chers amis je vous embrasse affectueusement
    Anne-Marie

  78. le 9 février 2017 à 17:36 Annie LAPEYRE

    Bonsoir

    Merci Hélène et Anne-Marie pour les liens.

    C’est toujours un immense plaisir d’écouter YVES.

    http://www.dhnet.be/medias/musique/yves-duteil-j-ai-toujours-eu-l-impression-de-deranger-videos-5899ff28cd703b981514b11a

    Bien amicalement

  79. le 13 février 2017 à 1:00 Desssard Nicole

    Je te l’accorde Hélène, les Belges ont de la chance….Voici un lien pour écouter l’interview d’ Yves dans l’émission radio “Grandeur nature”, ça commence à la 46ème minute.
    https://www.rtbf.be/auvio/emissions/detail_grandeur-nature?id=1371

    Bonne semaine à tous.

    Bises,

    Nicole

  80. le 13 février 2017 à 16:17 SAINT-LOUIS Monique

    Bonjour Yves, bonjour Noëlle,
    J’ai trouvé dans mon courrier ce matin la carte de voeux que je vous avais adressée dans le 77, comme chaque année. Elle m’avait été retournée pour cause de destinataire inconnu à l’adresse.
    Comme je ne sais plus comment vous joindre par courrier (dans l’ombre!), j’ose le faire dans la “lumière” d’Internet et vous souhaite une harmonieuse, spirituelle et lumineuse année, à vous et à ceux qui vous sont chers !
    Musicalement vôtre .

  81. Jean-Pierre Crételle 19 février 2017 à 19:11 Jean-Pierre Crétel

    Si le temps à passé, vous n’en restez pas moins l’oeil de la tendresse de toute une vie. Les évènements accompagnent vos histoires qui sont aussi les miennes à travers vos mots.

  82. Seity Joëllele 24 février 2017 à 11:03 Seity Joëlle

    Je recherche désespérément le son de chanson composées par Ngawang Sangdrol, impossible de les trouver… savez vous où je peux les trouver ? je voudrais en duffuser sur notre radio locale, Merci

  83. Virginie Amilienle 26 février 2017 à 21:16 Virginie Amilien

    Monsieur,
    juste quelques mots pour vous dire comme j’ai été ravie de vous applaudir aujourd’hui. Vous nous avez offert un concert de douceur, de beauté, de poésie. Entourée de ma Maman (qui m’a initiée à votre musique) et de mon fils de 7 ans (que j’ai initié à mon tour), le temps s’est arrêté pendant deux heures. Deux heures de belle musique, de bonne ambiance. Et j’aime votre voix, mais j’apprécie tout particulièrement vos textes, emplis d’une si belle poésie, de tant de justesse. J’ai serré mon fils contre mon cœur pendant “Prendre un enfant par la main”… Dans la voiture, nous chantons “L’opéra”, “Le petit Pont de Bois”, la “Tarentelle”… Tant de vos textes touchent au plus profond de nos cœurs…
    Merci infiniment pour ce bel après-midi (je vous rassure, nous n’avons rien loupé à la TV!). Revenez vite à Longjumeau.
    Avec toute mon admiration,

  84. le 27 février 2017 à 14:09 Nadine Serrault

    Bonjour Virginie, je vous rejoins amplement en ce qui concerne les concerts d’Yves. Oui, le temps s’arrête pendant ses spectacles. Même si ses textes sont d’actualité, nous arrivons à nous changer les idées et à nous évader un peu.
    Amicalement.
    Nadine.

  85. le 28 février 2017 à 23:48 Desssard Nicole

    Bonjour à tous,

    Je vous invite à écouter cette émission radio très sympa. Des petits papiers à déplier et le hasard des mots à commenter. Une jolie pause toute en douceur et en lucidité.

    https://www.rtbf.be/auvio/detail_les-petits-papiers?id=2189484

    Amicalement,

    Nicole

  86. le 1 mars 2017 à 10:40 Dominique

    Merci Noëlle, merci Yves, Merci Sylvie ma messagère,
    Armés d’amour, ce billet doux d’un spectacle où je n’étais pas et recto verso, vos mots choisis pour moi.
    Mieux qu’un médicament ! Votre tendresse calme les douleurs et guérit les blessures.
    Le printemps se prépare en secret.
    (fr)agiles !
    Gros bisous
    Dominique

  87. le 3 mars 2017 à 18:09 Thierry

    Je retrouve ce rayon lumineux dans votre dernier recueil de partitions en face le texte « Ma terre humaine ». La lumière qui vous éclaire est celle de l’intelligence parvenue au seuil de la trouvaille, à l’évidence du mot juste. Votre œil ne serait pas voyant s’il n’était frappé par ce rayon lumineux, comme par la baguette d’une fée. C’est « l’heure Duteil ». Il y a un espace de la réflexion.

  88. le 13 mars 2017 à 15:23 Bruno

    Bonjour à tous,

    Avant ses concerts belges, Yves est également passé à VivaCité (RTBF) pour les émissions :
    – Le 8/9
    https://www.rtbf.be/auvio/detail_yves-duteil?id=2183534
    – Les Petits papiers
    https://www.rtbf.be/auvio/detail_les-petits-papiers?id=2189484
    – VivaCité en concert
    https://www.rtbf.be/auvio/detail_vivacite-en-concert?id=2193950

    Bonne écoute !

  89. le 13 mars 2017 à 20:58 moniquedassy

    merci pour ce beau lien Nicole!A bientôt au concert à Marche en Famenne!!!

  90. le 16 mars 2017 à 13:26 Dessard Nicole

    Les jours “J” approchent pour les Belges chanceux!

    Je souhaite à tous ceux et celles qui auront le privilège de se trouver au théâtre du Vaudeville vendredi, samedi ou dimanche de passer un excellent moment.

    Si vous avez envie de faire connaissance ” en vrai”, n’oubliez pas de venir avec une PLUME, c’est notre signe de reconnaissance.( Collier, broche, pendentif, imprimé sur un vêtement……)

    Pour ma part je serai présente dimanche……..avec une petite plume, c’est si agréable de se rencontrer et de mettre un visage sur le nom des fidèles ” blogueurs”.

    Cher Yves, je vous souhaite un large succès et beaucoup plaisir avec le public Belge.

    Amitiés, grosses bises et à dimanche

    Nicole

  91. Annie Lapeyrele 17 mars 2017 à 18:41 Annie Lapeyre

    Bonsoir demain démarre le semaine contre le racisme https://www.youtube.com/watch?v=urVfi9Yswaw

  92. Annie Lapeyrele 17 mars 2017 à 18:42 Annie Lapeyre

    Je me souviens d’une émission où Yves chantait cette chanson en présence de Pierre Perret

  93. Marcel Keustermansle 20 mars 2017 à 7:27 Marcel Keustermans

    Merçi Yves pour le beau concert au Vaudeville à Bruxelles hier! L’amour, l’amitié et la paix existent dans tes chansons et dans la salle quand tu chante pour nous! Grand merçi pour tant de bonheur! Cordialement et à bientôt j’espère! Marcel

  94. le 20 mars 2017 à 17:13 Desssard Nicole

    Bonjour à tous,

    Je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous, et surtout avec celles et ceux qui n’y étaient pas, le beau concert “seul en scène” que Yves a donné hier après-midi à Bruxelles.

    Tel un écrin rouge et or, le théâtre du Vaudeville, plein à craquer, nous a ouvert ses portes pour un instant magique.

    Yves était très attendu et le public conquit d’avance a applaudi chaleureusement son entrée en scène.

    ” Et si la clé était ailleurs” ouvre ce moment suspendu.
    Pendant plus d’une heure et demi, Yves chante un mélange de chansons anciennes et nouvelles.
    Les incontournables, “prendre un enfant par la main”, “Virages”, “la langue de chez nous”, “le mur de la prison d’en face” etc….font toujours “un tabac”. Les moins connues du large public “Les secrets de famille”, “les justes”, “fragile”, “si j’entrais dans ton cœur”, “Argentine”, “Si j’étais ton chemin”, séduisent et inspirent le respect de toute l’assemblée. Nous sommes comme envoûtés par l’ambiance paisible, l’émotion et le silence respectueux qui règnent après chacun des morceaux.

    Yves ne se laisse pas tourmenter par les quelques petits trous de mémoire qui l’empêchent d’égrainer sa chanson. C’est avec beaucoup d’humour qu’il demande au public de lui souffler les paroles oubliées. Ce que nous faisons bien volontiers. Ah! Si je tenais celui qui a écrit ces paroles, dit il!!

    Malheureusement l’heure tourne, le concert touche à sa fin. C’est un public debout qui acclame sans compter cet artiste qui vient de nous offrir une parenthèse enchantée. Sans hésitation Yves revient sur scène et nous offre deux “rappels”
    Il remercie le public pour les émotions, l’amitié et le respect qu’il a reçus. Avec disponibilité, simplicité et bienveillance il reçoit, après le concert, les personnes qui désirent une dédicace, échanger quelques mots ou faire une photo.

    Cher Yves, je vous remercie de tout cœur pour ce bonheur partagé et je vous embrasse ainsi que Noëlle.

    à bientôt, grosses bises à tous,

    Nicole

Suivi RSS

Ecrire une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


1 Invité, 3 Bots