Le silence (relatif) qui règne sur le Blog est bruissant d’écriture, soucieux d’ouvrir des voies nouvelles, à mi-chemin entre fidélité et renouveau, un été studieux dans la perspective du prochain album, à paraître à l’automne 2012. C’est encore un peu loin, mais en terme de calendrier, c’est tout proche. Plus nombreux aujourd’hui sont ceux qui ont perçu le chemin parcouru entre Tarentelle (1977) et Dreyfus (1997), entre “Un lilas pour Eulalie” (1975) et “La langue de chez nous” (1985), l’évolution musicale de”Virages” (1972) à “Avoir et être” (2001). Mais seul l’avenir révèlera les sentiers de traverse du prochain répertoire (“Si j’étais ton chemin” !…) Nous traversons ensemble une actualité fulgurante dans ses bouleversements, mais notre “Une” à chacun est faite de moments plus intimes et d’aspirations profondes qui nous relient par des sentiments partagés en secret, sans savoir ce qui nous rend semblables au-delà de nos différences. Quand la lumière s’éteint dans la salle, les émotions partagées ne nous rassemblent-elles pas ? C’est dans ces moments magiques que je mesure l’étendue de nos horizons communs. Et quand je pars à leur recherche, les doigts sur le clavier du piano, le stylo en main, la guitare en bandoulière, je défriche ma route.

guitare, pianoEt si vous m’accompagnez encore dans ce voyage au long cours, je vous invite vers ce que  j’ai hâte moi aussi  de tisser, de découvrir, et de peaufiner.  Je ne vous quitte pas,  je chante, les concerts nous relient et je vous donnerai des nouvelles pour vous faire partager cette soif de nouveauté, baignée de musique et d’inspiration, en cultivant le plaisir toujours intact de la scène…

Partager :