Sans Attendre Agrandir

Sans Attendre

Sans attendre CD

Plus de détails

12,00 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

27 autres produits dans la même catégorie :

Sans Attendre :

Après une absence prolongée, Yves Duteil nous offre un nouvel opus  Sans Attendre.

S’il demeure l’auteur-compositeur de talent que nous connaissons, sa nouvelle collaboration avec Gérard Bikialo, orchestrateur et au piano, connu comme le compère historique de Francis Cabrel, ainsi que les participations à l’album de musiciens d’exception tels Bernard Paganotti à la basse, André Ceccarelli à la batterie ou Claude Engel à la guitare – ont enrichi l’environnement artistique d’Yves Duteil qui, ressourcé nous touche plus que jamais.

 Pour ceux qui attendaient un Duteil traditionnel, ils découvriront une musique très actuelle, sans pour autant l’éloigner de ses racines. Tout en douceur, Yves Duteil nous communique ses sensations les plus fortes.

 Il faut dire que Sans attendre  fait suite à une période riche en expériences, heureuses ou difficiles... transmises par Yves à sa façon avec des textes ciselés et des compositions raffinées : de la douceur du coucher de soleil tropical " L’île de Toussaint ", dédiée à son tout jeune petit-fils, à l’émotion brute et l’espoir face à l’épreuve de la maladie de son épouse Noëlle " pour que tu ne meures pas ", et aux regrets du fils après la mort de son Père " lettre à mon père ", Duteil se livre, à nu.

 Il retrouve aussi des accents plus traditionnels pour " avoir et être ", formidable texte sur les deux auxiliaires de la langue française, ou pour " apprendre ", premier extrait de l’album, dédié à l’alphabétisation des enfants dans le monde.

 C’est aussi un Duteil qui nous livre avec un humour inattendu, ses sensations érotiques au travers d’une ballade au cœur d’un Paris peuplé d’affiches aux femmes dénudées " tombé des nues " . Plus loin, son appréciation des "gestes délicats " au quotidien.

 L’intimité que l’on retrouve dans un sublime duo avec Bïa, une jeune chanteuse Brésilienne découverte par Pierre Barouh : " vivre sans vivre " adaptation de la chanson " Samba em Preludio " de Baden Powel et Vinicius de Moraës est l’un des sommets de l’album Sans attendre  qui fera marque dans la discographie de l’artiste.

 " Plonger dans l'écriture n'est jamais anodin (par Yves Duteil)

 "Cette fois j'ai trempé ma plume dans l'incertitude, la peur de se perdre, le silence entre les êtres, mais aussi dans l'espérance, cet instinct de survie qui nous aspire vers la surface. De chaque chose naît son contraire et c'est dans le désarroi que l'on trouve parfois les plus belles raisons de vivre. Un simple regard vous réconcilie avec l'existence et c'est cette face cachée du malheur qui m'intéresse. C'est comme une clé dont chacun possède ainsi les portes secrètes qui s'ouvrent vers la lumière ou se referment sur nos blessures. Les partager n'est pas facile, car il faut se livrer aux regards, se rendre vulnérable. Et si la pudeur est de mise pour oser

l'exprimer, cette poésie des profondeurs nous est commune, elle révèle le plus précieux du quotidien, et l'urgence sous toutes ses facettes. Comme si l'avenir devait germer dans les sillons du présent, il devient urgent d'y semer le meilleur, car le hasard ne nous épargnera sans doute pas d'y rencontrer aussi le moins bon...

Chanter, aimer, apprendre, parler, rire,

Sans attendre...

 

Yves "

  1. 1.   Avoir et être
  2. 2.   Lettre à mon père
  3. 3.   L'île de Toussaint
  4. 4.   Apprendre...
  5. 5.   Nos yeux se sont croisés
  6. 6.   Yen
  7. 7.   Pour que tu ne meures pas
  8. 8.   Les gestes délicats
  9. 9.   Vivre sans vivre   (duo avec Bïa *)
    10. Tombée des nues
  10. 11. Le simple fait que tu existes

 

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Sans Attendre

Sans Attendre

Sans attendre CD

Donner votre avis