Suivi RSS :
Articles
Commentaires

Bienvenue 2014…

Carte de voeux YN

Avec cette image du premier janvier  sur  l’île de beauté (cliquez sur la photo pour l’agrandir) , nos voeux les plus chaleureux vous accompagnent vers une année riche de belles rencontres et de succès à venir… C’est une forme de défi, sans doute, mais l’expérience montre qu’on ne met pas ses rêves de côté pour plus tard… Alors si ça vous chante, rêvons cette année ensemble ?  A cette minute, dans ma tête, je suis déjà au Trianon… J-8 ! Nous répétons encore dimanche et lundi avec toute l’équipe, et ensuite, plus que 3 jours…! Grosses bises et à très vite !

163 Réponses à “Bienvenue 2014…”

  1. le 13 janvier 2014 à 0:10 Dessard nicole

    Bonsoir,

    vendredi au Trianon, dés les premières notes vous m’avez attrapée dans votre filet à papillons, bercée dans un cocon de douceur et d’émotions, amusée d’un humour plaisant et emportée au coeur de vos chansons.
    Avec vos musiciens de grand talent et toute votre équipe, vous m’avez offert un cadeau inoubliable. Cher Yves, pour tout cela, pour votre gentillesse et votre disponibilité après le concert je vous remercie de tout coeur.

    C’est avec un immense plaisir que j’ai rencontré ou retrouvé des amies du blog. Merci à Emma, Hélène, Carola, Marie, Michèle, Rachel, Viviane(ma marraine de Blois!)et Alain pour ces beaux instants partagés. Merci à Martine, ma sœur jumelle qui un jour de mai m’a proposé sans hésité de revenir à Paris. Merci à Roseline et à Josiane pour leur accueil chaleureux et merci à vous, chère Noëlle car vous rencontré pour la première fois fût pour moi un honneur.

    Cette soirée du 10 janvier est gravée dans ma mémoire et a été à la hauteur de mes espérances… Quelle sacrée soirée!!

    En toute amitié, je vous embrasse,

    Nicole

  2. Florence Fabrele 13 janvier 2014 à 7:56 Florence Fabre

    Merci mille fois pour ce merveilleux spectacle , encore une fois que du bonheur de l’ambiance , et encore et toujours de l’émotion je me suis régalé ce serra toujours un éternel plaisir de vous voir , et de vous écouté chanter , on vous AIME Yves et on vous aimera encore pour des années lumières . Gros bisous a vous et votre chère Noëlle Amitié de cœur Florence

  3. le 13 janvier 2014 à 13:17 Hélène

    Bonjour Yves, Bonjour Noëlle, Bonjour à tous,

    Je crois qu’il serait difficile de résumer ici en quelques mots ces deux soirées au Trianon…

    Les premières images qui me reviennent, lorsque j’ouvre mon petit album intérieur, celui des photos que je n’ai prises qu’avec les yeux, ce sont celles de sourires. Le vôtre d’abord, Yves, bien évidemment pas feint, accompagné des petites étoiles dans vos yeux qui trahissaient votre bonheur d’être là, parmi nous, «solide et résistant», plus fort et plus doux que jamais. Le sourire de Noëlle, aussi, radieuse de vous voir heureux. On ne pense pas assez à lire la félicité de l’un dans le regard de l’autre…

    Et puis, il y avait tous les autres sourires : ceux que l’on reconnaît sans jamais les avoir rencontrés (c’était si drôle, n’est-ce pas, Emma ?) ceux que l’on imaginait et qui prennent vie soudain, et ceux que l’on retrouve avec plaisir après plusieurs mois. Nicole, Rachel, Carola, Viviane, Alain… La liste serait longue de tous ceux découverts ou retrouvés parmi le «bataillon des emplumés».

    Je ne raconterai pas ici les détails des concerts. D’abord parce que la petite synthèse rédigée par Emma traduit fidèlement la réalité de vendredi (c’était aussi beau samedi, sans conteste !) mais aussi pour ne pas trop en dévoiler pour tous ceux qui n’ont pas eu la joie d’être présents au Trianon. Il y aura d’autres rendez-vous, ailleurs, un peu partout, et ce serait tellement dommage de tout raconter : où serait la surprise ?

    La seule chose que je peux affirmer, c’est que je sais déjà le plaisir, le délice (pour le coup carrément flagrant !) qui sera celui de tous ceux qui assisteront aux futurs concerts en province. Allez-y les yeux fermés (pensez tout de même à les ouvrir une fois dans la salle…) vous ne serez pas déçus : vous n’êtes vraiment pas à l’abri du meilleur en vous laissant tenter.

    D’ailleurs, je pensais samedi soir en sortant du théâtre à tous ceux qui n’avaient pas encore accompli leur «révolution intérieure» et croyaient encore, en patientant avant l’ouverture des portes, qu’ils allaient entendre «ronronner» d’anciens titres, dans leur jus d’origine. On entend beaucoup de choses dans une file d’attente, et pour peu que l’on oriente convenablement ses oreilles, on découvre pas mal de gens de retour après une longue éclipse. Je regrette un peu de ne pas les avoir revus après, juste pour savoir la surprise qui a été la leur d’entendre autre chose que «La Tarentelle» qu’ils étaient si certains de retrouver dans le programme…

    C’est peut-être cela le plus beau : après tant d’années, être capable de surprendre à la fois les béotiens, les «décrocheurs», mais aussi les plus fidèles et les plus assidus… Je n’en dirai pas plus, mais «Prendre un enfant», ce n’est que du bonheur renouvelé par le travail musical autour d’une sublime orchestration.

    Bref, si vous apercevez une affiche quelque part en province, ou si un quotidien régional annonce Yves vers chez vous, allez-y, courrez-y, volez-y ! Si une librairie prévoit une séance de dédicace pour «La petite musique du silence» (on ne sait jamais, cela pourrait arriver puisque nous ne sommes toujours pas à l’abri du meilleur) foncez !

    Nous avons ouvert notre plus beau cadeau de début d’année. Aujourd’hui, il nous reste les papiers d’emballage (une affiche ou un billet d’entrée un peu chiffonné, par exemple…) et comme les enfants au lendemain de Noël, nous avons envie de jouer avec le beau papier : tout remballer à l’intérieur pour retrouver l’émotion de la découverte, «rembobiner et tout passer à l’envers». Mais finalement, ce sera simple : il suffit d’attendre un spectacle plus près de chez nous.

    Patience…

    Merci pour toutes les étoiles glanées dans le théâtre. Elles illumineront toute mon année..

    Amitiés à tous,

    Grosses Bises à Yves et Noëlle,

    Hélène.

  4. le 13 janvier 2014 à 18:38 Viviane

    Chère Noëlle, Cher Yves, Chers amis du Blog,

    Que d’émotions, que de bonheurs partagés durant ces deux soirées au Trianon !

    L’émotion de nous retrouver autour d’Yves et Noëlle pour ce Flagrant Délice tant attendu, une réelle communion…
    Le bonheur de voir Yves, tellement heureux sur cette scène, entouré de ses musiciens (exceptionnels les musiciens !) Tout cela enveloppé par cette poèsie, cette amitié qui jaillissaient à chaque instant.

    Bien sûr, je rejoins Hélène, je ne dirai rien du spectacle mais vraiment, allez le voir ! emmenez vos amis ! Vous ne serez pas déçus, je vous le garantis !

    Si je devais retenir un seul instant je choisirais la fraction de seconde où d’abord surpris, puis ému, Yves a entendu, montant de la salle comme une vague qui enflait, le public chanter la chanson reconnue dès les premières notes égrenées sur la guitare… J’en ai encore des frissons !

    Et puis, cher Yves, je voulais aussi vous remercier car vous êtes revenu et vous avez interprété “Elle ne dort”… C’est la chanson qui a accroché mon oreille à la première écoute de “Fragile”(je n’ose dire ma préférée ; mais, en tout cas, elle me touche beaucoup…(une belle surprise). Alors, donc, merci !

    MERCI, aussi, à vous tous qui êtes intervenus pour que ce spectacle soit un FLAGRANT DELICE…avec une mention spéciale à Toussaint.

    Et comme je ne l’ai pas encore fait, amis du Blog, je vous souhaite une très bonne année 2014 ! Une année DELICIEUSE…

    Viviane

  5. le 14 janvier 2014 à 1:38 MARTEL Julien

    Trianon, samedi soir. On s’est baladé et avons bu un verre vers le théâtre de l’atelier. Le temps d’arrête; billets dans la poche droite. On va voir Duteil. Plus rien de précis dans la tête, plus rien de clair dans l’esprit. C’est comme un concert de Mark Knopfler, un concerto de Tchaikovski. Paris devient village.

    Yves est arrivé sur scène. Laetitia a versé ses premières larmes en silence. Je croyais que les larmes étaient réservées aux afficionados comme moi. Même pas. Même Laetitia pleure, dans le silence et dans l’ombre. J’ai compris ce soir là qu’avec la musique, l’humanité d’Yves, tout était possible.

    Le lendemain, au Baron Rouge, bar à vin près de la Bastille, en croisant Manuel Valls autour de notre tonneau, j’étais convaincu. Duteil ou rien d’autre. On s’est regardé avec Laetitia. Pas de politique, juste Yves, juste “Naître” au piano, et tout ira bien, des décennies encore…

  6. le 14 janvier 2014 à 9:12 Marina

    J’étais hypnotisée par la beauté… Merci Yves!
    Marina de Moscou

  7. le 14 janvier 2014 à 9:53 Marité & Jean

    Bonjour Yves et Noëlle , bonjour à tous ,
    N’ayant pu vous le dire de vive voix , vu le nombre d’admirateurs qui se pressaient autour de vous samedi soir , nous le faisons par écrit: “BRAVO et MERCI”à vous , à Noëlle , à tous les artistes qui vous ont si bien entouré . C’est un spectacle qui nous a enchantés . En lisant le texte d’Hélène, on ne sait quoi ajouter , si ce n’est un bravo particulier pour Angelo et sa façon de tricoter du piano .
    Oui, que c’était bon de partager le même bonheur vous et nous le public .
    Nous aussi nous encourageons tous ceux qui verront l’annonce d’un de vos concerts à réserver leur soirée pour ce spectacle et nous souhaitons que les médias n’hésitent pas à programmer les chansons de ” Flagrant délice ” .
    Avec toute notre amitié fidèle !
    Marité et Jean

  8. le 14 janvier 2014 à 21:57 Hélène

    Bonsoir Yves, Bonsoir Noëlle, Bonsoir à tous,

    Merci, Marité et Jean, d’avoir réparé mon oubli en mentionnant l’exceptionnelle qualité des musiciens !

    Vous avez raison, Angelo mérite une mention spéciale pour son art du «tricot sur cordes», mais la petite madeleine, ces deux soirs, c’était aussi le plaisir de retrouver Philippe Nadal. Cela faisait si longtemps…

    Quant aux deux autres précieux auxiliaires, ils méritent aussi un coup de chapeau… Bravo à Gilles pour ses accords de basse, et respect à Bertrand : que serait «Le temps presse» sans son banjo ?

    Voilà… l’oubli est réparé !

    Bonne nuit à tous, grosses bises à Yves et Noëlle.

    Hélène.

  9. le 15 janvier 2014 à 18:21 Karine Haelterman

    Il est encore temps : belle année 2014 !

    Qu’elle soit vYvesvifiante et festYves !

    Bien à vous

    Karine 😉

    Walcourt Belgique

  10. Estelle Gabarelle 20 janvier 2014 à 21:35 Estelle Gabarel

    Bonne année !

  11. Eliette Robert-Goetschmannle 20 février 2014 à 17:15 Eliette Robert-Goetschmann

    GRAND MERCI DE VOTRE PARTICIPATION A L EMISSION DE FRED “PARENTHESE INATTENDUE” C ETAIT SUPER INTERESSANT…QUEL PARTAGE – M.E.R.C.I. <3 <3 <3

  12. le 27 février 2014 à 15:10 Cyril Torres

    vos voeux font écho à la phrase que mon frère Jean-Pierre, qui vient de quitter cette vie, a voulu graver sur son urne funéraire : “mieux me serait insupportable”

    merci pour tout le réconfort que me procurent vos chansons-joyaux

    vivement un concert pas trop loin de Nîmes, où je puisse à nouveau vous “retrouver”!

    meilleurs vœux de sagesse et d’amour

    Cyril

  13. Nadine Duteille 17 avril 2014 à 13:41 Nadine Duteil

    le meilleur contre le pire allez en route pour 2014

URL de suivi | Suivi RSS

Ecrire une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


5 Guests, 3 Bots