Belle surprise à Montréal, au Gésu : Gilles Vigneault assistait au premier concert de la tournée. Une occasion pour moi de lui rendre hommage en public : les maîtres de plume ne sont pas si nombreux…

Après quelques échanges chaleureux en coulisses, nous promettons de nous revoir. Quelques jours plus tard, Alison et Gilles nous invitent chez eux avec notre amie Mia.

Gilles nous accueille...Gilles nous accueille au seuil de sa maison, vient au devant de nous et nous fait les honneurs du jardin, au bord du lac. Un calendrier des saisons de la vie avec Alison, regard et gestes bienveillants. A chaque année son nouveau projet pour la maison…

Mia, « consultante du superflu » comme elle aime à se définir, nous raconte « l’Apprenti-Sage », où elle a rassemblé les pépites recueillies sur les dix-huit volumes du journal où Gilles consigne chaque jour ses coups de cœur et ses révoltes, ses réflexions, ses bonheurs et ses peines depuis plusieurs décennies. Ecrire est une survie du temps : « …Il faut assumer qui on est, témoigner de ce qu’on a traversé ». Nous parlons aussi de Félix Leclerc, bien sûr, et des citations que Gilles aurait aimé écrire (« Ce n’est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne de vieilles pommes ») et qu’il a publiées aux Editions de l’Arc dans « Le calepin d’un flâneur » ou « Rêves à vendre »… Cette rencontre est un savoureux partage d’idées, d’émotions et de mets faits maison. Un Nuits-Saint-Georges couronne le repas en notre honneur. De beaux moments d’intimité. Regard clair, sourire franc, il nous ouvre sa vie, comme si nous étions un chapitre du livre. Une belle âme en marche.Gilles et Yves..

Sur le seuil, avant de nous quitter : « Aujourd’hui nous avons reçu Yves et Noëlle Duteil, et Mia. Pour ma part je dirai que c’était une rencontre réussie… »

C’est bien notre impression aussi. Emulation, envie d’écrire à nouveau, fraternité d’esprit, de cœur, profondeur de chant. Une plume de poids. Un sens unique de la formule, un univers dans le regard, un pays dans la voix. Une bibliothèque au bout des doigts.

Une rencontre inoubliable…

Partager :